Le PDG de Ripple appelle à une réglementation plus claire pour les crypto suite à l'action en justice de la SEC

Le PDG de Ripple déclare que perdre son procès mettrait l'industrie des cryptomonnaies dans une situation de désavantage concurrentiel.

Ripple vs SEC

Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, déclare que si sa société perd le procès intenté par la SEC, cela mettrait l'industrie américaine des cryptomonnaies dans une situation de désavantage concurrentiel.

En quoi ce procès est important

Les commentaires de Garlinghouse peuvent sembler égoïstes. Mais son appel à des règles crypto plus claires est cohérent avec les supplications de longue date des autres acteurs du secteur.

Historique

En décembre, la SEC a poursuivi Ripple, et Garlinghouse personnellement, pour avoir prétendument vendu pour plus de 1,3 milliard de dollars de titres non enregistrés.

Ripple a déposé sa réponse officielle jeudi dernier

Elle fait valoir que sa crypto-monnaie, appelée XRP, n'avait pas besoin d'être enregistrée car il s'agit d'un actif et non d'une valeur mobilière.
Ripple a remporté une autre victoire juridique vendredi dernier.

Un tribunal du Delaware a décidé que le groupe financier Tetragon, basé au Royaume-Uni, ne pouvait pas récupérer son investissement de 175 millions de dollars dans Ripple en raison de la poursuite de la SEC.

Ce qu'il dit

"De nombreux pays dans le monde, le Royaume-Uni, le Japon, la Suisse, Singapour, ont tous la clarté et la certitude que XRP n'est pas un titre. En fait, les États-Unis sont le seul pays de la planète à avoir suggéré que le XRP est un titre. C'est pourquoi je dis que ce n'est pas seulement mauvais pour Ripple, c'est mauvais pour la crypto en général ici aux États-Unis. Et cela pousse cette activité, cela pousse cette activité entrepreneuriale en dehors des États-Unis.

ripple

L'industrie de la crypto est maintenant assez grande et assez ancienne pour mériter un cadre réglementaire américain, qu'il profite ou non à Ripple.

L'avis de Garlinghouse

Dans une partie non diffusée de l'interview, Garlinghouse déclare que s'il devait lancer une nouvelle société de crypto aujourd'hui, il la baserait en dehors des États-Unis.
Il se dit également confiant que Ripple l'emportera contre la SEC, mais affirme qu'une défaite pourrait l'amener à se délocaliser "dans un pays où il y a une clarté et une certitude réglementaires."

ripple 1

L'essentiel

L'industrie de la crypto est maintenant assez grande et assez ancienne pour mériter un cadre réglementaire américain, qu'il profite ou non à Ripple.

Ou, comme Garlinghouse l'a dit dans un autre segment non diffusé, lorsqu'on lui a demandé pourquoi les Américains ordinaires devraient s'en soucier : "La nature de la participation des États-Unis à l'Internet tel que nous le connaissons aujourd'hui a été une source de profits massifs. C'est une source de force géopolitique. Et donc, je pense que notre manque de leadership autour d'une technologie de nouvelle génération comme la blockchain n'est pas bon pour les États-Unis."

10 mars 2021
par :
Derniers articles
3 moyens simples
3 moyens simples de gagner gratuitement des Bitcoins
3 habitudes
3 habitudes pour l'indépendance financière
rester sur la touche
Rester sur la touche est confortable, mais pas rentable
courbe de peur
Sept étapes pour vaincre la courbe de peur du marché
idées inconfortables teeka tiwari
Comment s'entraîner à investir dans des idées inconfortables ?
1 2 3 22
Top Crypto
5 pépites crypto
Découvrez les 5 cryptos à avoir en 2021
Télécharger le guide
Restez informé !
Suivez l'actualité de la cryptomonnaie et de la bourse
Bientôt une newsletter destinée aux amateurs de la cryptomonnaie